Une française à Berlin

06:09





Lors de mon retour après deux mois passés à Berlin, je me suis exposée aux questions de mes proches "Alors c'était bien?" "Qu'est-ce que tu as visité?" "La vie était-elle chère?" "De toute façon ça ne devait pas être très dépaysant c'est à peu près comme chez nous mis à part le fromage et la charcuterie au petit déjeuner..." 

NEIN NEIN NEIN 

Vivre à Berlin te rappel sans cesse que tu es français(e) quand ...

  • quand n'appréciant pas l'eau pétillante, trouver de l'eau plate se transforme en quête du Graal (maudite Sprudelwasser) 
  • quand ne faisant pas attention à où tu marches sur le trottoir tu te retrouves sur la piste cyclable et ARG ARG ARG C'EST LA KATASTROPHE  
  • quand ton cadis de courses ne te coûte que 20 euros 
  • quand pour payer tes courses de 20 euros tu sors ta carte bancaire et non un billet de 100 euros
  • quand (même étonnement que pour le cadis) tu vois l'addition au restaurant
  • quand les voitures garées devant chez Aldi sont des Mercedes et des Porches 
  • quand Aldi ne te propose que des portions de 500g de viande, alors que toi tu voudrais juste un steak et pas le bovin entier 
  • quand tu fais preuve de bonne volonté mais que tu ne comprends vraiment rien au 1000 poubelles de recyclage 
  • quand tu jettes tes bouteilles alors qu'elles sont consignées 
  • quand la bière coûte moins cher que l'eau ("SAVE WATER DRINK BEER!") 
  • quand tu es seul(e) à râler dans le bus quand un enfant fait du bruit
  • quand tu es seul(e) à râler tout court
  • quand tu es assimilé à la compagnie créole (imagine la chanson "ça fait rire les oiseaux" chantée avec un accent allemand ... ) 
  • quand le feu piéton dure à peine le temps d'un 100m d'Usain Bolt
  • quand tu rentres en soirée en Stan Smith, jean troué et tee-shirt de sport 
  • quand tu cherches une soirée sur Internet et que tu trouves une soirée "Gay oriental" (?) 



You Might Also Like

2 commentaires

Like us on Facebook

Google+

INSTAGRAM @paulineoeslick